Catherine RÉAULT-CROSNIER

 

a publié

six livres de poésie :

- "Poésie de Vie",
- "Entre insouciance et violence",
- "Noël",
- "Cendres et lumières",
- "Loire, miroir du ciel",
- "Le chat du poète" ;

une pièce de théâtre :

- "La femme au canapé" (comédie) ;

trois conférences :

- "Maurice Rollinat et Edgar Poe en poésie",
- "Alfred de Vigny, le romantique, le poète",
"Joachim du Bellay, poète de la Renaissance" ;

un essai :

- "Psychologie et poésie en famille, douleur et douceur" ;

et un CD de poésie :

- "Poèmes pour rire en famille" ;

 

en co-rédaction avec Régis Crosnier :

"Maurice Rollinat, Poèmes de jeunesse proposés par Catherine Réault-Crosnier et Régis Crosnier".

 

- "Poésie de Vie", mai 1985, 144 pages, 104 poèmes classés par thèmes (poèmes des rencontres, poèmes champêtres, poèmes nocturnes et poèmes rêveurs, poèmes voyageurs, poèmes amoureux, poèmes mystiques), tous illustrés par l’auteur.

Prix : 11,00 € (+ port, soit 5,00 € pour la France)

Poésie de Vie, mon premier livre publié, est classé par thèmes : poèmes des rencontres, poèmes champêtres, poèmes voyageurs, poèmes nocturnes et poèmes rêveurs, poèmes amoureux, poèmes mystiques. La rencontre est essentielle. Les mains en sont un symbole : "Une main peut exprimer tant de choses insensées" (p. 17). Parfois nous pouvons être entraînés dans un tourbillon : "Valse des rencontres… / Que de gens, l’on rencontre ! / Que de gens l’on voudrait aimer" (p. 19) mais "L’instant" passe si vite (p. 22) et nous sommes désarmés devant "Les mots" qui "oublieront de te dire… leur tendresse" (p. 25). Nous côtoyons la "Fête des mères" (p. 26), la "Vieillesse, tendresse" (p. 28), la solitude (p. 30). Nous avons tous un chemin, une "Vocation" (p. 32) pour "Sourire à la vie" (p. 37). La nature, le soleil, la pluie, la lumière, les oiseaux peuvent être à la première place dans un poème et apporter leur poésie toute de lumière et de délicatesse. Nous pouvons partir en voyage par exemple par exemple dans le rêve. La nuit s’unit à l’imaginaire dans "Le monde de la nuit" (p. 87) ou dans un conte "Ferme les yeux et oublie" (p. 88) puis l’amour prend le relais à travers des fleurs messagères, "Roses d’amour" (p. 107), "À la cueillette des violettes" (p. 114), avec "Nous deux" (p. 108). Le mysticisme termine ce livre près de Marie, Gandhi, mère Teresa, en prière et du poème "Le don de soi" : "Donne-moi de donner / Sans rien espérer en retour" (p. 138).

 

Couverture du livre Poésie de Vie de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Entre insouciance et violence", juin 1997, 40 pages, 23 poèmes tous illustrés par l’auteur.

Ces poèmes abordent le thème de la maternité et de l’enfance, côté tendresse et côté violence, sans oublier les questions d’éthique. Ce livre a obtenu la Médaille d’argent de l’Académie Internationale de Lutèce.

Prix : 8,00 € (+ port, soit 4,00 € pour la France)

Ce petit livre veut nous faire prendre conscience de la beauté de l’amour maternel sans annihiler les déviations, les violences possibles. Dans la première partie de ce livre, vous partagerez avec l’auteur, le bonheur d’attendre un enfant "Aimé avant d’être conçu" (p. 5), de chanter ce petit à naître comme dans "Interrogation maternelle" (p. 7). Ce sont des moments d’émotion et de connivence déjà : "Un tout petit à naître, (…), Un enfant à aimer, / Un petit à aider" (p. 7). La maternité est une expérience inoubliable. Nous la retrouvons dans "Est-ce toi, mon petit ?" (p. 12) ou "Amour maternel" (p. 14) : "J’ai du mal à comprendre / Qu’il te reste encore beaucoup à apprendre, / Je t’aime tant déjà, / Petit enfant, / Je ne sais pas pourquoi, / Je suis si folle de toi." (p. 15) Avec la naissance, les premiers pas, l’émerveillement de la découverte d’une fleur (p. 20), d’un caillou (p. 25), "Dans les bras de papa" (p. 21) puis avec "L’enfant magicien" (p. 24), nous parcourons les étapes dans la vie de cet enfant appelé à grandir. Dans la deuxième partie, la violence, les problèmes d’éthique sont abordés. Ce sont des situations très dures à vivre comme dans "Orphelin sans l’être" (p. 32) quand un enfant est tiraillé entre ses deux parents séparés ou dans "L’enfant assassin" (p. 38), dans "Jamais plus" (p. 34) : "Jamais plus ! / Le cri d’un enfant innocent, / Le corps déchiré, / L’esprit déchiqueté / Par la sauvagerie d’un homme (…)". Pour les cas de conscience, citons "Les sœurs siamoises" (p. 30) où l’une est sacrifiée pour que l’autre vive quelques mois de plus… ou "Naître de la mort" (p. 36) quand une femme morte est prolongée dans le coma pour que le fœtus continue à vivre. Nous ne devons pas fermer les yeux et oublier. Il faut se battre pour trouver des solutions, pour que l’amour maternel ait le dernier mot.

 

Couverture du livre Entre insouciance et violence de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Noël", novembre 2006, 18 pages, petit recueil photocopié, comprenant 16 poèmes, tous illustrés de mes dessins à l’encre de Chine.

Prix : 5 € (+ port, soit 3,00 € pour la France, pour 1 ou 2  ouvrages)

Noël présente de multiples visages. Ce peut être l’annonce d’une renaissance, "Annonciation" (p. 3) qui peut symboliser "Le don d’amour en toute simplicité" (p. 3), un espoir dans la nuit avec "L’ange Gabriel" (p. 4) et sa visite, "Approche d’éternité" (p. 5). "L’espoir de Noël" (p. 6) est "une présence infinie / Quand tout devient absence / Angoissante de nos gouffres, / Une présence de vie / À travers l’infiniment petit, / Fragile souffle de l’Esprit." (p. 6) Marie est aussi "Marie de l’Apocalypse" (p. 7) à reconnaître près de la mort transpercée et de l’ "Étoile du berger" (pp. 8 et 9). Noël, c’est l’occasion de nous mettre "En marche vers la lumière" avec les rois mages, (p. 10) même "Dans l’ombre de la mort" (p. 11) et de nous recueillir devant "L’enfant de Noël", "l’espoir que l’on attend", "l’amour indivisible." (p. 13) Cette fête peut devenir "Noël effacé", "Noël de détresse / Qui manque de tendresse" (p. 14) si nous l’oublions derrière la consommation à outrance et l’oubli du pauvre et du tout petit. Son vrai sens doit rester, "Noël de la fraternité" (p. 15) sinon "C’est Noël qu’on crucifie" (p. 16) à chaque fois que "L’amour est bafoué, rejeté", que l’on préfère le superflu à l’essentiel. "C’est Noël, Noël, Noël…" "chaque fois / Qu’on aime l’étranger, l’autre, le différent." (p. 17) Alors il est toujours temps d’arrêter l’engrenage de nos égoïsmes, "Devant l’émerveillement d’un tout petit" car cet "instant est suspendu, / Frôlement de paradis sur les lèvres ! / Joyeux Noël !" (p. 18).

 

Couverture du livre Noël de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Cendres et lumière", février 2007, 18 pages, petit recueil photocopié, comprenant 16 poèmes, tous illustrés de mes dessins à l’encre de Chine, sur le thème de la mort et de l’espérance.

Prix : 5 € (+ port, soit 3,00 € pour la France, pour 1 ou 2  ouvrages)

Cendres et Lumière, livre de seize poèmes illustrés, est conçu comme une aide pour faire le point sur notre fragilité humaine et aborder la mort en paix, dans le respect de l’être. Ne nous leurrons pas sur notre devenir concret : "Cendres / Comme cœur brûlant d’amour, / Pulvérisé en fines poussières" (p. 3) mais n’oublions pas notre finalité : "Comme l’être humain né pour mourir, / Tourné vers demain, / Infime particule de l’infini." (p. 3) Mais si notre vie a un sens, "Alors, l’essence même de l’être / Restera dans l’éternité." (p. 4) Ne restons pas figés sur la dernière vision d’une fin de vie et d’un visage déformé, là n’est pas l’essentiel, "Conservons en nos cœurs, / Le souvenir présent / D’un être heureux / Que nous aimons encore" (p. 5). À l’approche de la mort, ne regrettons pas de ne pas avoir tout fait mais rappelons-nous que chaque instant n’est vécu qu’une fois et "Quand l’heure sonne", "Il n’est plus temps de rien (…)" (p. 6). Partons en paix vers l’essentiel. Dans "Victoire de la mort", l’interrogation est omniprésente sur le sens de notre vie mais nous allons "Vers le beau et le meilleur, / En restant de cœur / Avec l’être aimé." (p. 10) pour renaître à la vie comme "Le grain de blé" (p. 11). La vie continue, "Liens d’éternité" (p. 8) et le Christ de souffrance et de mort dépassée dans un don d’amour total, n’est jamais loin comme dans "Visage du Christ en croix" (p. 12). "Laissez les morts / Enterrer les morts !" (p. 13) veut nous indiquer un chemin de vie, pour ne pas nous refermer sur nous-mêmes et notre malheur, pour garder la paix et le don de soi, pour ne pas rater notre vie en la passant en plaintes et lamentations. Si nous avons de la rancœur, oublions-la car nous ne sommes pas parfaits nous aussi. Pardonnons et nous aurons le cœur en paix (p. 15), nous ne serons alors, mort ou vivant, que "Semence d’espérance" (p. 17), "Caresse d’éternité" (p. 18).

 

Couverture du livre Cendres et lumière de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Loire, miroir du ciel", mai 2009, 74 pages, 55 poèmes illustrés de dessins à l’encre de Chine, couverture illustrée de 4 peintures à la cire. Préface de Jean-Mary Couderc, Président de l’Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Touraine.

Prix : 10 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Ce recueil veut être un hommage à la Loire : "Où est ma Loire indolente sous le ciel bleu ?", un hymne à la beauté : "Loire aux flancs dorés / Comme des épis de blé". Vous y trouverez des "coins" de Touraine que Catherine Réault-Crosnier a aimés : "Le temps passe / Au fil de la Loire, / Sous le regard / Des tours de la cathédrale.", ses impressions : "La Vienne se jette / Dans la Loire / Comme un enfant / Dans les bras de sa mère", ses pensées face à ce fleuve encore sauvage : "Inquiétude sombre de l’âme qui se noie, / Où sont les belles îles lumineuses, langoureuses, / Et les bancs de mouettes joyeuses de l’été ?". M. Jean-Mary Couderc, Président de l’Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Touraine, défenseur du patrimoine de la Touraine et de la Loire, lui a fait l’honneur de préfacer cet ouvrage.

Lire les commentaires d’Isabelle Papieau et de George Poe

 

Couverture du livre Loire, miroir du ciel, de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Le chat du poète", juin 2010, 44 pages, 27 poèmes tous illustrés d’un dessin à l’encre de chine, avec deux aquarelles et une peinture à la cire en couleurs. Préface de M. le Professeur Émile Aron, Président d’Honneur de l’Académie de Touraine et Président d’Honneur de la SPA de Touraine.

Prix : 7 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Vous découvrirez le chat dans tous ses états : du rusé au câlin, du comédien au joueur, de l’observateur au chasseur, du libre au gourmand, du tendre au boudeur, du vagabond au poète et aussi l’ami de celui qui sait l’apprécier à sa juste valeur. "Qui a besoin d’un serveur attentionné, / Prêt à lui présenter boissons et mets / Parmi lesquels il choisira en gourmet ?" (p. 7) "Un brin de magie, / Et beaucoup de fantaisie, / Il est aussi un peu sorcier, / Et sait nous deviner." (p. 8) "C’est joli, les oiseaux ; / Moi je passerai des heures / À les regarder, / Sans me lasser…" (p. 10) "Lueurs immobiles / Venues du diable ou bien d’ailleurs, / Éclairs jaillissants / Derrière ces paupières." (p. 22) "Le chat sourit, / Le chat frémit, / D’une oreille il dort, / D’une oreille il dort." (p. 25) "Quand il fait les yeux doux, le chat a-t-il une âme ?" (p. 37).

 

Couverture du livre Le chat du poète, de Catherine Réault-Crosnier.

- "La femme au canapé", 4ème trimestre 2001, 60 pages, comédie composée de trois pièces pouvant être jouées séparément ou en un seul spectacle.

Prix : 12 € (+ port, soit 4,00 € pour la France)

"La femme au canapé", c’est l’histoire d’une femme à l’aube du XXIe siècle, une femme dont on rit. À travers des faits minimes de tous les jours, elle confie sa vie, au rythme de gags et d’incidents multiples : du harcèlement téléphonique au démarchage à domicile, du loyer impayé à la pollution, des embouteillages aux rendez-vous d’amour ratés. Que faire quand tout s’en mêle ? La femme au canapé a ses recettes personnelles qui ne manquent ni d’humour ni d’imprévu.

Lire le commentaire de Marcel GIRARD

Catherine RÉAULT-CROSNIER a présenté cet ouvrage sur Radio Saint-Martin, interview diffusée les 6 et 8 décembre 2001.

Radio France a consacré une "dédicace" à ce livre, le 8 avril 2002.

 

Couverture du livre La femme au canapé de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Maurice Rollinat et Edgar Poe en poésie", février 2009, 38 pages format A4.

Comparaison des points communs et des différences de ces deux écrivains à travers leurs biographies, le regard d’écrivains sur eux, les thèmes abordés dans leurs poèmes dont l’angoisse, le fantastique, le rêve, la fuite du temps…

Prix : 5,00 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Couverture du livre Maurice Rollinat et Edgar Poe en poésie de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Alfred de Vigny, le romantique, le poète", août 2013, 76 pages.

Prix : 10 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Dans ce livre, vous trouverez une biographie, son portrait, le regard d’écrivains du passé et du présent sur Vigny, son lien avec la Touraine, avec la politique, avec les femmes, avec la médecine. Puis son œuvre est présentée dans son ensemble, tout d’abord ses livres en prose puis sa poésie par thèmes : la plainte, le pessimisme, le rêve, le dramatique, la femme, la famille, le malheur, la souffrance, le silence, la mort, la musique et la danse, la nature, le mystique, le romantique, le philosophe.

 

Couverture du livre Alfred de Vigny, le romantique, le poète de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Joachim du Bellay, poète de la Renaissance", août 2015, 72 pages.

Prix : 10 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Après avoir présenté la vie de Joachim du Bellay, ses amis poètes, son lien avec l’Anjou et la Touraine, vous trouverez son portrait, sa notoriété dans le passé et le présent, sa volonté de mettre le français à l’honneur, l’analyse de son œuvre agrémentée d’extraits. Vous côtoierez sa poésie, à la fois élégante et raffinée, humaine et vraie, animée et étonnamment contemporaine.

 

Couverture du livre Joachim du Bellay, poète de la Renaissance de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

- "Psychologie et poésie en famille, douleur et douceur", septembre 2010, 40 pages, illustré de vingt-trois dessins à l’encre de Chine et de deux peintures à la cire en couleur. Préface du Professeur Gilbert Lelord, membre correspondant de l’Académie de Médecine, fondateur de l’équipe "Autisme" de l’Unité INSERM 316 de Tours.

Prix : 7 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Dès l’aube de la vie, la famille est présente en sa conception. Ce petit livre aborde le sens de toute vie même avant la naissance, la perception de la famille, l’influence des chocs émotionnels, les déviations, les pathologies, les souffrances, les violences, les bouleversements familiaux, la place du tout petit, nos réactions et nos réponses, face au handicap, les troubles de l’alimentation et du sommeil, les cas de conscience, la douleur physique et psychique, les conflits, les séparations, les réparations, la frontière ambiguë entre douleur et douceur, l’impact du monde moderne sur nous tous, la place de chacun à l’âge adulte puis pendant la vieillesse, la maladie, la mort et surtout l’amour qui peut sortir vainqueur de toutes nos morts. Voilà le chemin où vous mènera ce petit essai parsemé d’extraits de mes poèmes et de mes livres préférés.

Lire les commentaires de Maurice Bazot

 

Couverture du livre Psychologie et poésie en famille, douleur et douceur, de Catherine Réault-Crosnier.

- "Poèmes pour rire en famille", 1999, durée environ 1 heure, 44 poèmes de Catherine Réault-Crosnier dits par Éric Pottier, 3 poèmes d’Éric Pottier dits par l’auteur entrecoupés de 10 intermèdes musicaux composés et joués à l’accordéon par Éric Pottier.

Ces poèmes sont adaptés à tout âge et faits pour se distraire, ce qui n’empêche pas de réfléchir sur les thèmes abordés.

Prix : 10,00 € (+ port, soit 4,00 € pour la France)

Dans ce CD, vous trouverez des poèmes pour vous distraire ce qui ne vous empêche pas de réfléchir. Petits et grands, aimeront les jeux de mots de "Séduction" "T’as de beaux yeux noisette, tu sais / Dit l’écureuil avec panache". Ils écouteront "La tortue bossue" qui prend "Le temps de vivre / Lentement, lentement, lentement" ou s’amuseront de l’humour dans un portrait d’une "dame respectable", "La dame au caniche". Les animaux ont la première place mais ils symbolisent souvent des attitudes humaines telle "L’araignée maquillée" qui "a mis son rouge à lèvres, / Son fard à paupières (…)", "Le footing de la vache", "Pensées d’un canard" qui peut en avoir marre comme nous. D’autres titres sont à eux seuls, évocateurs comme "Peinture fraîche". Vous trouverez quelques traces d’humour noir et apprécierez le style final proche d’Alphonse Allais "Car c’était une corde / Pour se tordre de rire."

 

Pochette du CD Poèmes pour rire en famille de Catherine RÉAULT-CROSNIER.

*   *   *

- "Maurice Rollinat, Poèmes de jeunesse proposés par Catherine Réault-Crosnier et Régis Crosnier", novembre 2015, 85 pages

Prix : 10 € (+ port, soit 3,00 € pour la France)

Ce livre est constitué de dix-neuf poèmes de jeunesse de Maurice Rollinat (1846 – 1903), propriété de Catherine Réault-Crosnier et de Régis Crosnier. Pour une moitié, ils sont inédits. Vous trouverez aussi de nombreuses reproductions des manuscrits écrits à la plume. Les poèmes sont accompagnés de commentaires littéraires de Catherine Réault-Crosnier et de remarques de Régis Crosnier.

Maurice Rollinat, poète et musicien, né à Châteauroux, a été célèbre à Paris dans le club des Hydropathes, au cabaret Le Chat Noir et dans les salons parisiens, avant de se retirer les vingt dernières années de sa vie à Fresselines (Creuse). Il a publié onze livres et avait l’intention de faire paraître ses poèmes de jeunesse, mais la mort l’en a empêché. Pendant la première partie du XXème siècle, ses poèmes étaient appris dans les écoles et son nom a figuré durant cinquante ans dans le dictionnaire Larousse.

Les poèmes publiés dans ce livre montrent combien Maurice Rollinat possédait déjà en lui, le germe de son talent, son inspiration champêtre de l’infiniment grand à l’infiniment petit, sa tendance mystique, sa veine macabre et fantastique proche d’Edgar Poe et de Baudelaire. Il savait donner un rythme à ses poèmes et avait déjà le génie de la musique.

Page de garde du livre "Maurice Rollinat, Poèmes de jeunesse proposés par Catherine Réault-Crosnier et Régis Crosnier".

 

 

Ces ouvrages sont en vente chez l’auteur (54, rue du Docteur Ledouble, 37000 TOURS, FRANCE).